Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Top au Couloir Nord (Pelvoux)

par Alpinisme et Escalade au CAF Marseille 20 Juin 2012, 08:40 alpinisme

En cours de semaine dernière, JPK me propose une sortie couloir au col du glacier noir.

Consultation de la météo, isotherme 0 à 4100 m, conditions idéales ... pour un bivouac.
1
Après un mail publicitaire vantant les avantages de cette forme d'hébergement, JP accepte : couloir Nord du col est ou ouest du Pelvoux (D / 700m) avec bivouac embarqué 
montée le samedi après-midi sous un grand soleil ; JP tourne le dos à l'objectif du lendemain :
Installation d'un bivouac 4 étoiles avec construction d'un muret coupe vent, eau courante à disposition, coin cuisine, toilettes séparées : 
2
Réveil 1 h après une nuit bien étoilée ... mais ça commence mal avec ma frontale qui me lâche ! 
3
Avec un frontale pour deux, on soigne la trace dans la pente de neige d'accès, puis c'est parti au feeling à corde tendue dans la 1ère partie constitué d'une zone de sérac à franchir au mieux, avec des courts murs de moins de 80°, ludique 
Aux balmes de François Blanc, 4 frontales s'agitent et imaginent un soloiste dans le couloir
300 m plus haut, il faut bien se décider entre le col est (à gauche) et le col ouest :
4
Nous optons pour l'ambiance couloir du col est, plus esthétique.
5
Après avoir tout tracé à deux, on se dit (et nos jambes nous disent) qu'en ralentissant un peu le rythme, on pourrait profiter de la trace des deux autres cordées
6
Passage de relais, mais la 2ème cordée sera rapidement rattrapée (le second souffre ... pour sa 1ère sortie neige !)  
Les deux jeunes sont avides de conseils de technique de pieds, puis de broches laissées en place dans la partie glacée délicate ...
7 
Le passage en glace à 55°, glace plaquée bien dure, qui aurait mérité de tirer une longueur pour le confort ; 
Les mollets de JP fument sous ses guêtres.
8
La sortie au soleil : 
9
Puis la longue, longue descente à Ailefroide en passant par le refuge du Pelvoux, dans la fournaise  :-(
Le poids du sac sera vite oublié, les images du bivouac resteront dans les bons souvenirs et ravivent des projets plus audacieux 

François Pialot

 

 

commentaires

Haut de page