Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le frigo de l'Ailefroide

par Remi S 29 Octobre 2014, 17:00 alpinisme

 

DSCN1543

 

    glacier-noir-14-4344.JPG

 

En alpinisme, les topos sont une source inepuisable d'inspiration, de discussions passionnées et de rèves accéssibles.

Mais comme on dit chez nous ...Mefiate...tout est bien facile sur le papier dirait Jean...pas de froid, pas de fourvoyement d'itinéraires ou de fatigue, pas de rimayes improbables... des conditions impéccables...bref: 

DSCN0774

Notre dévolu est jeté sur les émeraudes...deux goulottes TD- à TD au fond du Glacier noir dans la face nord de l'ailefroide.

  http://www.camptocamp.org/routes/57182/fr/ailefroide-orientale-emeraude-de-gauche

  http://www.camptocamp.org/routes/57177/fr/ailefroide-orientale-emeraude-de-droite

nous partons donc pour L'ailefroide. Arrivés au refuge Cezanne, trois personnes sont deja là et convointent un de nos objectifs.

ils sont jeunes,sur le secteur depuis 3 jours et ont accrochés la pschitt à leur tableau de chasse. en plus ils ont l'air rapide.

Pas grave, on verra bien.

Le reveil est mis à 3 heures...nuit courte, reveil engourdi, 50 minutes de prépa et c'est parti (1870M).

Le sac gavé de friends, pitons, broches et cordes de 60 est très lourd. Nos 3 amis sont bien en mode supersonique...

Au bout d'une heure trente, on erre dans le chaos rocheux au dessus des balmes de François Blanc, à la recherche d'un accès au bassin supérieur du glacier noir (2450 m). D'habitude c'est en neige...là c'est sec ! 

20 minutes de gourrades dans une nuit noire et sans lune, on finit par trouver la vire salvatrice qui donne accès au Glacier.  

C'est parti pour deux heures de marche sur un glacier faussement plat mais vraiment long, recouvert de pierrailles de tous formats...et tres mal rangé.  Que c'est long...2 heures pour atteindre peniblement 2900M...

DSCN0779

DSCN0776

ouf...limite caillou/neige...on s'equipe...il fait un froid de gueux, nos goulottes émeraudes ont l'air seches, une barre de séracs monstrueuse raye les pentes intermédiaires et semblent rendre impossible l'acces à la face.

Le plan B, grimpe au soleil du ponteil est évoquée...veto de Jean...J'ai rien dit, on continue. 

DSCN1537

Malgre tout, il y a du monde dans les voies de la face...c'est parti corde tendu.

 On serpente entre les crevasses pour aboutir au pied de la dernière, à l'extrème droite du glacier, entre granit et glace.  

DSCN0781

Une longueur en glace, pas facile, semble tracée et permettre d'echapper au mange crevasse.

 

DSCN0782

Jean...Le ponteil en chaussons...NON...bon on continue

un pas surplombant, 20 mètres plus facile, on touche le bassin supérieur, la rechappe par le bas sera compliquée en cas de but...

 

DSCN0783

Notre emeraude de gauche est bien sèche, celle de droite occuppée et on a pas l'intention de prendre les residus de la cordeée du dessus sur la tête.  

De toute façon avec 5 heures d'approche, on est bien trop limite pour sortir la goulotte en bonne sécurité. il faudrait avoir le mercredi libre et dormir au selé à la descente (nuit à 18 Heures) 

     Ce sera donc le couloir Nord du col du Glacier noir... AD+/D- premier couloir de Jean, il y a 32 ans, et qui manque à mon tableau de chasse dans le coin.    

http://www.camptocamp.org/routes/49519/fr/col-du-glacier-noir-couloir-n

    

Au pied de la rimaye terminale(3100M), un petit pas de danse et c'est parti pour 450 mètres de corde tendue entre 50 et 55°, le poumons et les mollets explosés...le coeur atomisé. Il faut dire que des vacances à Barcelone ne favorisent pas l'acclimatation... 

DSCN0786

DSCN0792

Avant de mettre le clignotant à droite...eviter la glace.

DSCN0793

Le col est défendu par une grande longueur en glace dure à peine recouverte de neige...rien ne nous sera epargné...

DSCN0797

6 broches plus loin, la sortie et le soleil (3478M)...il est midi...il reste 2000 mètres de dénivelés à faire à l'envers... COOOL

 

DSCN1548

DSCN1550

  apres m'être affalé comme un zombie dépassé au col...La victoire en chantant...

glacier-noir-14-4350.JPG

Le refuge du sélé dans les couleurs d'automne... et la descente interminable (4h30) 

DSCN0798

Fin de partie avec Aix Vers 22 heures...on est rassassié...pour quelques semaines...Bandes de drogués.

commentaires

Jef 03/11/2014 10:15

Bein mon Jeannot ! Comme tu dis, plus de trente ans pour revenir au même couloir ... Je poste sur ton facebook cette veille photo. A bientôt.

Rachel 31/10/2014 13:50

Merci pour ce récit! Que de souvenirs pour moi... Un bon bol d'air frais, de fatigue et de volonté... la montagne me manque en ce moment (même si je suis occupée par beaucoup de bonheur d'autre
part :) ) c'est vraiment très sympa de voir ça, merci, et je pense que vous avez pris de très bonnes décisions ;).

seb 30/10/2014 11:34

"petite et bleue" :)

Haut de page