Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Dibona et son nain

par Jeremy W 1 Octobre 2012, 13:04 terrain d'aventure

Voici le compte rendu du we Alpi rocheuse du 8-9 septembre 2012 avec Benjamin Dorion,

Laurent Buziaux, Benoît Robert et moi-même Jeremy Wion.

 depart

Parti le vendredi vers 19h, la conduite de Benoît sur sa clio RS nous a permis d’écourter le

trajet à 4h30, pause incluse, jusqu’à la Bérarde. Après une nuit passée au chalet de la Bérarde pour un prix très correct, nous nous sommes mis en route vers le refuge du Soreiller.

A mi chemin, nous apercevons l’Aiguille Dibona au loin. Cela nous donne encore plus de

motivation.

 arrivee

Au fur et à mesure que les pas s’enchainent, l’arrivée nous paraît très proche, toujours

subjugés par l’Aiguille qui prend alors une toute autre proportion dans le paysage :

Nous apercevons le refuge à son pied. Notons que ce soir là, environ 75 ingénieurs de

Grenoble avaient réservé la nuité, rendant le refuge complet depuis bien longtemps.

Nous avons donc emporté une tente 2 places ainsi qu’une bâche pour les 2 plus courageux

afin de passer la nuit.

 

Malgré des sacs assez remplis, Laurent menant l’équipe sur un bon rythme, nous avons avalé

les 1200m de dénivelé en 2h.

Sur le pourtour du refuge bééééééélaient de nombreux moutons, peu farouches !

La gardienne nous a briefé sur les courses alentours avec des topos. Topos bien détaillés, la

gardienne était sympa. Les spots pour le bivouacs sont divers, plats et

recouverts d’herbes. Pas mal à ce niveau là!

ambiance 

La course était prévue pour le dimanche donc nous avons eu une après-midi plutôt cool

devant nous.

 

Du coup, Benoît et Benjamin en ont profité pour bouquiner et se prélasser au soleil sur des

transats ! Laurent et moi avons fait la voie Blanche Neige en 3 longueurs.

Le soir, 1er service du repas vers 19h, un peu en retard par rapport à l’horaire prévu. Au menu,

pates bolognaise. Certes la sauce était bonne mais cela restait des pates bolognaise ! Suivi

d’un morceau de brie, typique de la région ! Puis une compote de pommes tout droit sortie de

la conserve. Bref, pas génial le repas, tout du moins bien en dessous de la moyenne des autres

refuges alentours. Peut être parce qu’il était pris d’assaut par les ingénieurs.

Puis a suivi le 2eme service avec ces jeunes étudiants. Nous sommes donc ressortis et avec le

froid, avons vite rejoint notre couchage... Extinction des feux vers 22h !

 Lendemain, réveil vers 6h30. La nuit a été pour nous tous entrecoupée de réveils ponctuels

mais assez longue et relativement bonne pour un bivouac.

Le petit déjeuner fût tout aussi médiocre que le repas. Le lait était à base de poudre et ce fût

au moment de le verser dans les céréales que l’on vit qu’il n’était pas encore fait... La classe !

Bref, on ne vous recommande pas ce refuge pour sa gastonomie !

 

8h : Départ de la voie des nains

La voie des nains, une montée de 6 longueurs en 4 (max 5a), facile :

 

 assurance

 

 

Voyez donc le nain qui se cache (en arrière plan, pas nous !)

Arrivée à la fin de la voie des nains,

 le nain

Ici commence la fin de la voie normale, environ 60m de grimpe avec friends pour rejoindre le

sommet. Quelques points sont présents mais d’apparence assez vétustes.

Arrivée au sommet vers 11h45. La météo prévoyant un orage dans les minutes qui allaient

suivre, nous n’avons pas tardé.

La montée totale nous aura pris un peu plus de 4h, en comptant les 30mn d’approche.

La redescente sur les 1200m de dénivelé négatifs nous a pris 1h10 sur le rythme de Benoît et

ses grandes foulées !

 sommet

 

Voici la fine équipe du we :

 fin de partie

Le we s’est super bien déroulé. On a bien fait de partir le vendredi soir, ce qui nous a permis

d’avoir tu temps le samedi. La course de l’Aiguille Dibona était facile mais très jolie.

Merci à Benjamin pour son encadrement !

commentaires

Haut de page