Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Diableries aux bans

par Marta-Team 13 Juin 2012, 16:39 escalade

Diableries autour du refuge des Bans
P6092498 (Large)

Ce we, on a pris un peu de hauteur avec Marta pour grimper au frais : vendredi aprèm, direction le refuge des Bans dans les écrins !

 P6092485

 Au menu du samedi : "Sous le soleil de satan" au contrefort des Bans, une dizaine de longueurs, homogènes dans le 5c/6a, bien équipées : un régal dans un cadre haute montagne grandiose ! Après 2h d'approche depuis le refuge, nous attaquons à 9h30 la première longueur à l'ombre : arrivés au relais on ne sent plus les pieds ni les mains... heureusement la suite est au soleil et ça déroule : de grandes longueurs en dalle dans un gneiss compact, une longueur plus dure puis quelques longueurs plus faciles dans du rocher un peu moins bon et, à l'arrivée, la récompense d'arriver à un sommet. La descente en rappel dans "Pas d'azile pour pazuzu" sera un peu plus laborieuse : on perd un reverso puis on coince un rappel... à 17h

 P6092492

P6102510 (Large)

nous sommes enfin de retour au refuge bien fatigués mais accueillis par le sympathique gardien, monté dans la journée pour ouvrir le refuge : ça y est la saison d'été est officiellement lancée !

 P6102519 (Large)

Le lendemain, on pensait faire le couloir N du Jocelme (en super condi) mais finalement on opte pour une course qui nous permet un réveil moins matinal : à 8h, on attaque "Le diable par la queue" aux arêtes de Coste Counier, 15 longueurs "variables" (du 3a au 5c, en dalle, en fissure ou en arête, entrecoupées de pas mal de vires et d’échappatoires) mais qui constituent globalement une jolie course...

On aurait du dormir encore un peu car les premières longueurs sont encore à l'ombre : du 5c les doigts et pieds gelés avec les grosses et les crampons dans le sac, c'est rude pour un dimanche matin ! Mais le reste est un plaisir : c'est plus facile et à peu près au soleil... jusqu'à l'arrivée du mauvais temps qui attend heureusement qu'on finisse la voie "en courant", qu'on avale le picnic au sommet et qu'on tire dardar les 3 rappels qui nous ramènent dans les alpages...

 P6102532 (Large)

 le retour au refuge puis à la voiture se feront sous une pluie battante et on ne retrouvera le soleil qu'à Marseille !

commentaires

Haut de page