Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 jours au Pérou

par Mark S 30 Août 2011, 15:25 alpinisme

ete-2011 0599xUn clic de plus sur internet, et je découvre cette montagne pour la première fois. Plus tard j’apprends qu’elle est considérée comme l’une des plus belles montagnes du monde. Je suis attiré, mais aussi impressionné par cette muraille de glace cannelée.

Même si c’est loin, même si c’est haut, je me suis dit que peut-être un jour je pourrai la gravir.

C’est chose faite aujourd’hui, de retour du Pérou en expédition avec Terdav, après 20 jours de trek en altitude et l’ascension de 2 sommets réussis, l’Alpamayo (5947m) et le Chopicalqui (6357m).

J’ai été très discret sur ce voyage, un mois avant le départ j’ignorais encore si j’allais pouvoir partir. Fort d’une expérience déjà vécue au Népal au delà de 6000m, j’étais malgré tout, envahi de doutes à chaque fois que je me projetais sur la face sud-ouest de l’Alpamayo. Physiquement en bonne forme avec mes 55 ans, j’ai dû me remettre en question techniquement, et je remercie Remi, Jean Pierre, et Roger de m’avoir aidé dans cette démarche.

J’ai pu ainsi réaliser les deux ascensions dans de bonnes conditions.

Sur l’Alpamayo, au camp d’altitude la météo est mauvaise, il neige toute la nuit. Une journée à attendre les bonnes conditions, pour enfin s’engager la nuit suivante dans la voie des Français. La rimaye est passée sans difficulté, il suffit ensuite de suivre le couloir formé par une de ces fameuses "ice-flute" avec une pente entre 60 et 65°, dans le second tiers la neige est transformée en glace, plus haut ça se redresse pour atteindre par endroits 75°. Il faut dire que la voie est équipée de cordes fixes, ce qui rend les choses plus faciles. Descente en 7 rappels de 60m sur pieux à neige ou abalakov.

Pour le Chopicalqui plus facile techniquement, progression en cordée, corde tendue sur des pentes de 50° à 55°. Remontée le long de l’arête sud-ouest, sur un glacier très crevassé, avec une vue superbe sur le Huascaran, tout près. Temps dégagé, avec un vent soutenu et grand froid.

Deux beaux sommets, et une belle aventure qui s’est terminée autour d’une énorme « Pachamanca », bien méritée (plat traditionnel Péruvien où toutes sortes de viandes et les légumes locaux sont cuits dans la terre recouverts de pierres chaudes).ete-2011 0854ixete-2011 0660ax

ete-2011-0669x.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page