Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

par eric M 16 Juin 2016, 14:27 alpinisme

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Encadrant : Pierre Bonnoit

 

Avec : Claire, Hélène, Cécile, Guy, François, Yves et Éric

 

Jour 1: montée au refuge du col de la Vanoise

 

Marseille, dimanche 10 au matin; nous ne sommes alors qu'à effectif réduit : Cécile, François, Yves et Éric. Nos compagnons n'étant libres qu'à partir du lendemain, François propose une course en aller-retour en les attendant. Nous jetons littéralement les sacs et les skis dans la voiture, ce n'est pas la place qui manque. Puis nous avalons les 450km qui nous séparent de Pralognan-la-Vanoise.

Arrivés vers midi, nous garons l'auto au parking du bouquetin, gardé par une imposante statue en bronze de l'animal. Le sandwich est vite avalé, nous sommes pressés d'en découdre. Ouh là! Il n'y a pas des masses de neige dans le bas de la station (on se dit déjà que dans 5 jours au retour, il faudra peut-être marcher). En fait, il n'y a qu'une étroite bande marronnasse qui permet juste à quelques téméraires ou morts de faim de redescendre au pied des pistes. Pas de fierté mal placée : nous emprunterons les remontées mécaniques pour prendre de la hauteur. D'ailleurs, il y a tellement peu de neige que le forfait est en promo!

Sacs au dos skis aux pieds, hop! nous nous élevons de 600m en deux télésièges pour arriver au refuge des Barmettes à 2012m. La prairie fait maintenant place aux pentes plus enneigées du Moriond et de l'Aiguille du Bochor.

A l'attaque!

A l'attaque!

~~Nous nous élevons progressivement dans une neige ramollie par une douce chaleur. Nous passons sous la face nord de la célébrissime et très esthétique Aiguille de la Vanoise. L'occasion de raconter des courses passées ou d'en projeter d'autres. On aperçoit également notre objectif du lendemain : le col de la Glière.

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
500 m de D+ et deux heures plus tard, nous arrivons au très beau refuge du col de la Vanoise. Le bâtiment actuel qui date de 2014 remplace l'ancien refuge Félix Faure. Excellent accueil et belles installations.

500 m de D+ et deux heures plus tard, nous arrivons au très beau refuge du col de la Vanoise. Le bâtiment actuel qui date de 2014 remplace l'ancien refuge Félix Faure. Excellent accueil et belles installations.

~~Jour 2 : col de la Glière Départ à 07h00. Nous commençons par une traversée légèrement descendante, en rive gauche du Lac Long qui reste invisible. Au Seuil de l'Ouille, nous mettons peaux, couteaux et chapeaux : le vent est cinglant.

Nous nous réchauffons rapidement dans le franchissement d'un premier verrou rocheux qui passe sans encombre. Après un vaste replat, nous tirons à gauche sous une paroi sombre pour attaquer la deuxième difficulté. Une lettre à la poste! Nous prenons pied sur le glacier Sud de la Glière que nous remontons en rive droite. Les crevasses sont bien bouchées, c'est à peine si on les devine. Nous abandonnons finalement les skis pour les crampons afin de gravir les 30 derniers mètres nous séparant du col.

La vue qui s'offre à nous est à la hauteur de l'effort que nous venons de fournir : étendue.

Mais la Lombarde ne nous incite pas trop à nous éterniser. Nous nous jetons avec gourmandise dans la descente. Euh… la gourmandise est un vilain défaut et notre pénitence sera de skier sur du béton ; nous avons été plus rapides que prévu à la montée et la neige n'a pas décaillé. C'est bon quand même.

Bilan : 3 heures de montée et 1 heure de descente pour 1000m de dénivelée. Une bien belle sortie dans un endroit sauvage. Le soir au refuge, nous retrouvons nos quatre amis. Nous sommes maintenant au complet, la Grande Traversée peut commencer…

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Jour 3: traversée des Dômes Hier soir, les discussions ont été intenses. L'itinéraire est validé, les GPS sont calés, les couteaux sont aiguisés, les randonneurs sont reposés (ouf! il n'y a pas de ronfleur parmi nous) et motivés. Départ à 6h00, au point du jour. Pour l'instant, la météo est avec nous mais il y a une incertitude sur une évolution nuageuse possible. Et tout le monde le sait : le coin à la réputation d'être "paumatoire". Alors mèfi! Après une légère hésitation, nous attaquons la montée plein Sud, sous les rochers du Génépy.

Puis nous venons au Sud-Est et passons sous la pointe Ouest de la Réchasse après 2 heures d'ascension. Nous prenons alors pied sur le glacier de la Roche Ferran. La neige est moelleuse, le vent d'hier s'est éteint, le soleil commence à réchauffer notre profil gauche, la pente est douce, le calme règne : nous sommes les rois et les reines des glaciers de la Vanoise.

Tout parait simple et pourtant, c'est justement là qu'il faut être vigilant pour suivre le bon itinéraire. Nous évitons une zone de crevasses par un large crochet puis nous passons, sans presque y prêter attention, le col du Dard. Une petite descente nous fait contourner le Mont Pelve par l'Ouest et atteindre le col éponyme.

Remontée, toujours en douceur, à l'assaut du prochain dôme : les Sonnailles. Nous approchons de la mi-journée et nos estomacs sonnent creux. Casse-croûte express avant de repartir en direction du point culminant du raid : le dôme de Chasseforêt (3586m). Un nuage scélérat vient alors s'accrocher sur le sommet et, vers 3450m, notre leader décide sagement de ne pas aller se jeter dans la brouillasse.

Nous contournons le dôme en coupant les grandes pentes de son flanc Est. Le topo signale des barres rocheuses dangereuses sur ses contreforts vers le bas. Vérifications, discussions, décision : les chevaux de descente sont lâchés. C'est l'effet "waouh" et …

Eh bien le premier en bas gagne le droit d'être le premier à repeauter car notre enthousiasme nous a emmenés un peu trop loin : il faut remonter de 100m. La lecture du terrain était difficile. Pas de danger au moins. Juste cette petite remontée sous la chaleur. La fin de la journée se déroule dans une neige passablement transformée et lourde. Sans compter les pauses, nous avons fait 5h00 de montée, 1h45' de descente, 1375m de D+ et 1590m de D-. Tout de même. Nous arrivons vers 15h30 au refuge de l'Arpont. En grande partie rénové, nous avons droit à une faveur : un dortoir à l'écart, sauf qu'il y règne une température de 5°C. C'est également, selon certains avis, la température de l'accueil qui nous est réservé

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Jour 4 : du refuge de l'Arpont au Fond d'Aussois par le col de Labby La nuit n'a pas été si mauvaise. La superposition des couettes et couvertures nous a tous garantis de la perte d'un doigt ou d'un orteil par gelure. C'est donc au complet et entiers que nous débutons à 6h30 notre journée en remontant un petit vallon plein Ouest. Les couteaux sont de sortie et un premier raidillon est vite avalé, qui nous permet d'accéder au glacier de l'Arpont.

...A gauche toute pour traverser le glacier au-dessus du Lac de l'Arpont.

Nous évitons un verrou rocheux par une boucle vers la gauche puis nous reprenons plein Ouest une traversée légèrement descendante. La Dent Parrachée nous toise du haut de ses 3697m. La montée sur le glacier de la Mahure est progressive. Les crevasses sont bien bouchées, la neige toujours douce. Mais le relief commence à sérieusement accrocher les nuages.

Arrivés vers 3050m, nous sommes désormais régulièrement pris dans des bancs de brouillard. Pierre se récite le topo et s'appuie sur son souvenir du secteur : col de la Dent Parrachée, col du Moine, col de Labby, passage de Rossoire… il s'agit de soigner l'orientation pour passer au bon endroit. C'est décidé : il faut passer à droite d'un gros rognon. La visibilité est maintenant réduite à une centaine de mètres. Nous débouchons pile au col de Labby (3324m) à 11h20 ou nous sommes accueillis par un groupe d'Anglais, qui traverse en sens inverse, et un vent cinglant qui nous motive à vite passer en mode descente.

Bad luck! En plus d'une mauvaise visi, la neige est dure et un premier passage technique nous incite à la plus grande prudence. La suite immédiate n'est pas non plus "a piece of cake" : l'itinéraire sur le glacier de Labby puis au pied de la Roche Chevrière jusqu'au plan de la Gorma est à la fois sinueux et semé d'embûches. Quand nous retrouvons la visibilité vers 3200, nous constatons que nous sommes exactement au bon endroit : bravo Pierre!

Quelques flocons nous accompagnent dans la dernière portion de la descente au-dessus du refuge que nous atteignons à 13h00. Le refuge du Fond d'Aussois à l'architecture discrète

4h00 de montée, 1h15 de descente, 1200 D+ et 1145 D-. La visibilité dégradée au-dessus de 3000m ne nous aura pas empêchés de réussir l'étape du jour.

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Jour 5 : refuge de Péclet Polset par le col d'Aussois La nuit a bien déposé 15 à 20 cm de fraîche! C'est gonflés à bloc que nous quittons le refuge à 7h40, par un fond de vallon tranquille mais dans un froid mordant face au vent de Nord-Est. Après un premier ressaut vite franchi, nous virons à droite, plein Nord. Le vent se calme et les premiers rayons du soleil chauffent.

Un deuxième raidillon n'offre pas plus de résistance à notre équipe surmotivée. La pente se redresse de nouveau sous la croix qui marque la crête. L'accumulation de neige impose la prudence et nous prenons nos distances.

Nous arrivons au col d'Aussois à 10h10. Le panorama au Nord est époustouflant, qui nous offre une vue du massif du Mont Blanc, des dômes de Miage à l'arête de Peuterey. Vers le Sud, la Pointe de l'Echelle, quoique plus modeste, n'en est pas moins attirante.

Nous basculons au Nord dans LA descente. En trois paliers, nous perdons 500m mais gagnons la "gavade" du séjour dans 20 cm de poudreuse. Nous recroisons un groupe rencontré au refuge de l'Arpont, mais ils sont dans le sens de la montée… désolés.

Tim, le très sympathique gardien du refuge d'Aussois, nous avait indiqué le passage possible sous la pointe de l'Observatoire par le couloir des Sauterelles. Nous choisissons au contraire de contourner la Pointe de Rosoire par le Nord en décrivant un grand arc de cercle.

Arrivée au refuge de Péclet à 13h40. Au bilan de cette journée mémorable : 4h00 de montée, 1h00 de descente (mais quelle descente!!!), 1000m de D+ et 900m de D-. Accueil chaleureux au refuge: nous sommes seuls, les toilettes sont alimentées en eau (c'est pas plus mal) et l'après-midi est consacrée à de folles parties de billard américain.

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Jour 6 : retour à Pralognan Au programme aujourd'hui : le deuxième sommet du raid (l'Aiguille de Polset, 3528m) puis retour à la case départ ; pas de difficultés techniques mais une longue journée en perspective. La météo menaçante n'incite pas trop à l'optimisme. Dès le départ vers 7h00, nous scrutons le plafond bas dans un mélange d'inquiétude et de déception anticipée ; le cœur n'y est pas

Cap au Nord-Ouest, nous passons le Lac Blanc puis attaquons une montée régulière à 30° vers le glacier de Gebroulaz. Vers 8h30, nous arrivons sur un replat à la cote 2750. La météo ne s'arrange pas, au contraire, et c'est le but, pleine lucarne, implacable, indiscutable. Nous renonçons à gravir l'Aiguille de Polset.

Les peaux sont rangées, les fix. verrouillées, nous revenons sur nos pas et repassons par le refuge. Les gardiens sont au ménage. Après un au-revoir rapide, nous débutons la longue descente par la route des Prioux. A mesure que nous perdons de l'altitude, les plaques d'herbe se font de plus en plus présentes.

Nous passons à proximité du très luxueux refuge du Roc de la Pêche. Les pistes de ski de fond nous permettent quasiment de rejoindre Pralognan.

RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL
RAID EN VANOISE DU 10 AU 15 AVRIL

Nous arrivons vers midi à Pralognan. Pas envie de faire le bilan de la journée. Nous allons tous déjeuner au resto avant de nous séparer. La fin est toujours un peu triste mais promis, nous reviendrons pour faire l'ascension de l'Aiguille de Polset.

Un immense merci à Pierre d'avoir si bien préparé et conduit si sûrement ce raid.

Merci à François et Cécile d'avoir conduit la sortie au col de la Glière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page