Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges

par Alpinisme Escalade Ski Randos au CAF Marseille 26 Novembre 2015, 13:26

Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges
Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges

~~Après notre randonnée du samedi 7 novembre au Vélodrome et à la lame de Facibelle, situés dans le territoire de la réserve naturelle géologique des Alpes de Haute Provence, une partie du groupe rejoint le gite de Flagustelle à Verdaches , tenu par Alix et Patrick. Alors que nous discutons de notre itinéraire du dimanche, Patrick nous suggère fortement de changer de circuit. J'ai prévu de monter au sommet de Chine par Vaux et le Col de Clapouse, en remontant la piste sur presque 2 km avec "la bétaillère", Peugeot Partner endurisé. Patrick m'indique que les récents orages ont encore dégradé la piste, sur laquelle l'avant du Partner touchait déjà par moment il y a 15 jours.

Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges

~~Il nous montre sur la carte un parcours alternatif, principalement hors sentier depuis Le Forest, en passant par le Col de Baran, puis rejoignant le GR sous le Col de la Croix de Veyre, et enfin traversant toutes les barres de Chine pour redescendre directement sur Le Forest. A l'hilarité quasi générale, les 3 sur 5 parmi nous présents à ce moment là trouvent l'idée de l’aventure sympathique et nous décidons de suivre ce qui s’avérera un excellent conseil, avant de profiter de l'excellent dîner (miam-miam-miam ;-) concocté par Alix et Patrick, précédé d'un agréable apéro-maison, et c’est repus que nous allons nous reposer dans notre petit mais confortable dortoir. Oui, très franchement, amis cafistes, le gite de Flagustelle est une excellente adresse qu’on recommande avec grand plaisir !!

Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges

~~Dimanche, au petit matin, moins deux degré au tirage ! Courage pour le grattage des pares-brises et hublots avant le décollage vers le départ de notre boucle. Même si la température remonte de quelques degrés en descendant sur Barles, nous bâchons au sortir des voitures au Forest (NB : le parking est après une ferme qu'il faut traverser en sortie du hameau) avant d'attaquer la rando. Au bout d'à peine 1 km sur une jolie piste en sous-bois, nous enlevons la première épaisseur. Arrivés à la cabane du Jasset, c'est la canicule ! Tout le monde finit en Tshirt (voire sans ....). Jusqu'au Col de Baran, l'itinéraire est balisé. Il est ensuite évident jusqu'à la cabane des Prés. Patrick avait indiqué de remonter au Nord puis suivre la courbe de niveau 1750, mais une traversée de robine assez raide incite plutôt à suivre l'itinéraire préconisé par Françoise sur le terrain : son habile lecture du paysage nous permet de franchir les ruisseaux - marécages vers l'ouest pour remonter à 1750.

Un week-end ensoleillé dans le massif des Monges

~~Au passage, une harde composée d'une bonne vingtaine de mouflon détale si vite que nous n'avons pas le temps de sortir les appareils photos, subjugués par leur vélocité et leur nombre ! Puissions nous avoir le sabot aussi agile et nous aurions suivi la courbe de niveau !! Nous retrouverons finalement 2 sentes assez marquées qui nous ramènent vers le GR, malgré un itinéraire qui nous a fait remonter un peu trop pour redescendre. Un zest de parfum d'aventure bienvenu pour certain(e)s ;-) La montée au Col de la Croix de Veyre est assez rude, et nous y sommes accueillis par un vent frisquet qui nous incite à avancer d'un bon bas jusqu'au sommet de Chine.

~~Nous y pique-niquerons à peu près abrités du vent, avec vue sur les sommets de Clot Ginoux et de la Laupie, tournant le dos aux Cloches de Barles. Superbe panorama avec le sommet des Monges à notre gauche, en arrière plan lointain le Pic de Bure, en face au loin les Ecrins et à droite le Blayeul. Notre repas est animé façon "plateau-télé" : avec Jacques, armés de nos jumelles, nous commentons minute par minute l'intervention d'un hélicoptère sur une robine en aval du col de Clapouse. Finalement c'est semble-t-il un chien qui a été secouru ! La suite de la rando se fait sur la barre de Chine, sans difficulté technique, pimentée du coup par quelques pitreries de Jacques et poses photos de Sylvie, tandis qu'Helmut herborise et immortalise les paysages locaux et lointains.

fleurs d'Automne !fleurs d'Automne !
fleurs d'Automne !fleurs d'Automne !

fleurs d'Automne !

~~ Sur la fin du parcours en crête, bien que cela semble étrange car les barres sont bien verticales et qu'il ne semble pas pouvoir être possible d'y glisser vers la piste qui fait l'intersection avec le vieux sentier de retour, nos pas sont attirés par la Bergerie de Chine et son bosquet étrange de mélèzes. Peut-être n'est-ce pas le meilleur choix ? La curiosité guide notre trajectoire sur les vastes croupes de prairies dorées évoquant la steppe et la saison sèche. Le sentier de descente est raide. Toutefois, il est possible, dans un temps à peine plus long, de redescendre tranquillement par la piste et les pâturages ainsi que nous l'a démontré Helmut, pour rejoindre ensuite le Forest.

paysages perdus ....
paysages perdus ....
paysages perdus ....
paysages perdus ....
paysages perdus ....
paysages perdus ....

paysages perdus ....

~~En conclusion, une belle rando essentiellement hors sentier avec des paysages très contrastés, particulièrement agréable en cet automne indien car les troupeaux étaient déjà rentrés, et les randonneurs nous ont laissé ces montagnes rien que pour nous. Nous y reviendrons dès que la neige aura suffisamment recouvert les lieux ! Un CR cosigné de Sylvie et Cécile. Merci à Helmut pour ses photos au zoom des sommets, et à Helmut, Jacques et Françoise pour l'identification des cimes lointaines

instants !
instants !
instants !
instants !
instants !
instants !

instants !

commentaires

Haut de page