Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une Fausse Deception !!!

par Remi S 16 Juillet 2015, 19:36 alpinisme

Une Fausse Deception !!!

trois mois de rêves sur camp to camp, trois mois de d'études de topos, de blogs, de discussions et de conseils avec les vieux copains...trois mois d'envies, de combinaison pour optimiser ses jours et son acclimatation des dernières semaines. Trois mois d'attente pour une petite semaine de "grand alpinisme" à Chamonix... devenu au gré de ses fantasmes l'alpha et l'Omega de L'ALPINISME... Trois mois dans les startings blocks et trois secondes pour liquider son envie comme on tire une chasse d'eau...

Une Fausse Deception !!!

Hugues Allix du CAF Gardanne et Rémi (himself) du CAF Marseille en route pour le refuge d'Argentière...ça commence par du ciel bleu, quelques bouffées de chaleur, une descente avec deux passages de jambes sur un glacier crevassé... une traversée de fleuve de glace bleu sous le regard grondant de faces nord glacées et noirâtres.

Une Fausse Deception !!!Une Fausse Deception !!!

Mardi : Départ 3h10 pour Flèche rousse et l'Aiguille d'Argentière.

Neige à 3100M, le regel est mauvais, mais on ne s'enfonce pas trop.

Clignotant à gauche et couloir à 35° pour déboucher à un collet vers 3600M.

En pleine nuit, on entend les pierres dévaler les couloirs d'en face.

Une Fausse Deception !!!
200 mètres d'arête louvoyantes et on arrive au pied de la flèche Rousse.
200 mètres d'arête louvoyantes et on arrive au pied de la flèche Rousse.

200 mètres d'arête louvoyantes et on arrive au pied de la flèche Rousse.

on s'octroye trois belles longueurs sur l'arête pour le plaisir de la grimpe et on sort assez rapidement au sommet.

Fleche rousse
Fleche rousse
Fleche rousse

Fleche rousse

la descente du glacier d'Argentière, en soupe,  nous oblige à 450 mètres de désescalade face à la pente (45°, 6 mort en juillet 2014).
la descente du glacier d'Argentière, en soupe,  nous oblige à 450 mètres de désescalade face à la pente (45°, 6 mort en juillet 2014).
la descente du glacier d'Argentière, en soupe,  nous oblige à 450 mètres de désescalade face à la pente (45°, 6 mort en juillet 2014).
la descente du glacier d'Argentière, en soupe,  nous oblige à 450 mètres de désescalade face à la pente (45°, 6 mort en juillet 2014).

la descente du glacier d'Argentière, en soupe, nous oblige à 450 mètres de désescalade face à la pente (45°, 6 mort en juillet 2014).

Vers 15 heures, on s'énerve et on repart pour une seconde sortie à l'aiguille du genépi.

mixte de longueurs tirés et de corde tendue...granit parfait quand c'est raide...un seul rappel de descente et retour à pied.

Une Fausse Deception !!!
Une Fausse Deception !!!

Mercredi, il a plu cette nuit, le temps est instable...on en profite pour descendre tranquillement et passer une journée à Chamonix, prendre des infos à L'OHM .

la descente en longuette.
la descente en longuette.

la descente en longuette.

Nos observations personnelles ( iso O°C 4600M, faces sèches, crevasses en début de saison, pas de regel, chutes de pierres dans tout le bassin), SmS de François Pialot, discussion à L'OHM (office de Haute Montagne), tout concourt à nous montrer la difficulté de trouver des courses en état convenable et sans trop de dangers objectifs.

On jette l'éponge et on passe au Plan B : Calcaire en Folie...plaisir de la grimpe, gestuelle d'arabesque, rocher parfait et approches tranquilles.

La pointe percée.
La pointe percée.

La pointe percée.

Jeudi : voiture jusqu'au grand Bornand (col des Annes), montée en une heure au refuge de la pointe percée.

on pose les affaires et on monte à la pointe de Chombaz...descente en cinq rappels et c'est parti pour une belle enfilade de longueurs en 6A/B dans un calcaire gris parfait, raide et adhèrent.

C'est raide et ça grimpe entre les points.
C'est raide et ça grimpe entre les points.
C'est raide et ça grimpe entre les points.

C'est raide et ça grimpe entre les points.

retour par les lapiaz.
retour par les lapiaz.

retour par les lapiaz.

Vendredi : on a prévu un beau combat: "le partage du monde"

sur le papier tout va bien: 20 minutes d'approche, 6B+ max et 2 pas d'A0, 5 longueurs, et descente en rappel. Mais la paroi de Gramusset à la réputation d'un calcaire adhèrent à la perfection...mais aussi de cotations ultra sèches et de points fort éloignés.

le depart...1er point à 15 mètres...pas tomber.
le depart...1er point à 15 mètres...pas tomber.

le depart...1er point à 15 mètres...pas tomber.

le 6B+ ultra continu, bien equipé.
le 6B+ ultra continu, bien equipé.

le 6B+ ultra continu, bien equipé.

le final dans un rocher inoui
le final dans un rocher inoui
le final dans un rocher inoui

le final dans un rocher inoui

un rappel deversant

un rappel deversant

Une Fausse Deception !!!

retour dans la vallée, baignade au lac d'Annecy (eau à 28°C) et préparation du retour.

Samedi : route vers le Brianconnais par le col du Galibier. on se pose sous le col et c'est parti pour une heure d'approche vers la tour Termier.

on a choisit "Marmotta Impazzita" quatres 6C et 300 mètres de grimpe face à la Meije.

une voie continue mais bien équipée.

encore un calcaire incroyable, fauve, adhèrent, abrasif.

la paroi

la paroi

ça grimpe tout le temps, les mouvs sont variés.
ça grimpe tout le temps, les mouvs sont variés.
ça grimpe tout le temps, les mouvs sont variés.
ça grimpe tout le temps, les mouvs sont variés.

ça grimpe tout le temps, les mouvs sont variés.

à gauche, festival de 7B...ça donne envie de revenir avec quatres bras !

à gauche, festival de 7B...ça donne envie de revenir avec quatres bras !

col termier...

col termier...

La semaine s'achève, le sourire est revenu...

....

We 'll be back, Cham!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Gilbert Lavabre 17/07/2015 02:00

Merci pour ces superbes photos.Pour ce qui est des aiguilles d'argentières peut-être fallait-il lire le communiqué qu'a publié Angélique le 2 juillet dernier.Merci encore pour les photos.

Haut de page