Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En effeuillant la Marguerite

par Christophe F 31 Mars 2015, 16:26

          En cette fin du mois de Mars, nous décidons, Roland et moi (Christophe), d'aller user, encore un peu, crampons et piolets, pour appliquer notre entraînement au mixte Ecossais. Nous jetons donc notre dévolu sur la Tête de Sainte Marguerite où se trouvent quelques belles goulottes encore en condition d'après les retours sur C2C ou Ice-Fall , notamment la « Canaille » et la « Compagnie des glaces ». Voici donc un petite compte-rendu du WE du 28 et 29 mars, avec comme d'habitude,un descriptif complet, « clé en main », pour les amateurs, car je pense qu'il y aura encore des possibilités les WE prochains.

          Le samedi 28 mars nous partons, donc, d'Aix vers 7h30 et arrivons au point de départ vers 10h30, au Casset. Pour y arriver il faut traverser Monetier, puis 500 m environ après la sortie, on tourne à gauche en direction du Casset (suivre la D300). On traverse le village, on passe un sens interdit « sauf aux riverains », on passe ensuite une église et un premier parking à gauche, devant un pont, qu'il faut laisser (partir de là rallonge un peu l'approche). On continue jusqu'à un deuxième pont avec un autre petit parking, c'est de là qu'on est parti vers 11h. On a pris un bon sentier de randonnée en direction du lac de la Douche. A partir du petit pont du clot du gué la neige commence. A cette heure elle était encore bien dure, on n'a pas eu besoin des raquettes, mais elles nous ont été bien utiles au retour (neige ramollie).

En effeuillant la Marguerite
En effeuillant la Marguerite
Le pont du départ et au fond le vallon du petit Tabuc

Le pont du départ et au fond le vallon du petit Tabuc

          Au bout d'une demi-heure de marche on atteint un petit pont (Altitude 1865 m). Un peu plus haut, sur la gauche, on voit le petit Davin puis la goulotte « parfum d'Oisans ».Très rapidement (moins d'une heure) on commence à voir les rideau de glace du départ de la « Canaille »

En effeuillant la Marguerite

          Arrivée au pied de la Canaille à 12 h, soit exactement 1 heure d'approche (altitude 1740 m). Il y a trois départs possibles :

- (1) pour les joueurs : draperie de gauche, l'aspect est beau mais, de plus près, près la glace est très fine et fragile.

(2) au milieu : c'est l'option que l'on choisira, beau mur de glace de niveau 3/3+.

- (3) à droite, autre possibilité avec plus de mixte mais moins belle

En effeuillant la Marguerite

Descriptif de la voie :

4 grandes longueurs, descente en 5 rappels. Le niveau d'ensemble est plutôt autour de D

départ vers 12h 30

L1 : mur de glace 3/3+, 50 m. Relais fait sur broches

L2 : un peu de glace puis pente de neige (45°/50°), 50 m. Relais fait avec un friend et un piton, sur la droite. Sur la paroi de gauche se trouvait un arbuste avec de vieux anneaux de cordelettes.

L3 : grande pente de neige (45°/50°), 70 m , corde tendue (on dépasse un relais installé sur la gauche). Relais déjà installé sur la paroi de doite (pitons, cordelette)

L4 : pente de neige, puis petit mur de glace, 60 m. Relais fait sur broches. Il reste un dernier petit mur de glace sympa mais on ne veut pas rentrer trop tard au gîte. On pose donc deux lunules et on entame la descente.

Descente : deux rappels de 60 m puis un dernier rappel de 60 m en tirant bien à gauche (lunule + 2 relais équipés) .On désescalade ensuite la pente de neige sur 5 m pour arriver sur un arbre où se trouvent des sangles. On fait un rappel de10/15m pour arriver sur un autre arbre avec sangles et maillon où, dans le doute, on préfère faire relais. Dernier rappel qui fait moins de 60 m. Il reste de la corde (10 m ?).

fin des rappels vers 15 h 30. Retour voiture à 17 h, soit en tout 6h de voiture à voiture

Matériel : on était bien chargés,

- jeu complet de friends jusqu'au 4

- jeu de cablés

- 4 ou 5 pitons (on en a mis 2)

- 8 broches

- sangles, courtes pour les dégaines à rallonge (6), doubles (4 ou 5) , 2 triples

- corde de 60 m bien utile

au final on a mis peu de matériel mais c'est plutôt bien d'avoir un choix varié pour s'adapter aux situations

 

Le topo

Le topo

Roland à l'attaque

Roland à l'attaque

En effeuillant la Marguerite
Le 3ième relais

Le 3ième relais

On entame les relais

On entame les relais

Le troisième rappel, la corde (60 m) sera insuffisante pour atteindre les arbres

Le troisième rappel, la corde (60 m) sera insuffisante pour atteindre les arbres

Vue d'ensemble

Vue d'ensemble

          Le lendemain on attaque la « compagnie des glaces ». On part à 7h du gîte (le « Flourou » à Monetier). On démarre l'approche à 7h30 du Casset. Elle durera 1 h 30 pour arriver au pied du cône de la voie, à l'altitude 1880 m. Le niveau d'ensemble est un peu plus soutenu : plus de longueurs, gestion de la corde lors de la progression (relais éloignés, corde tendue) et des désescalades, disons un ensemble D+ (TD me semble un peu excessif dans les conditions où on l'a faite).

départ vers 9 h 30

L1 : une grande pente de neige à 45/50°, des cordées précédentes l'ont bien tracée, la corde reste dans le sac. Un petit ressaut final délicat, nous fait presque regretter ce choix mais il est court.  Avec moins de neige, ou une neige plus ramollie, il serait problèmatique, je pense. En redescendant j'ai vu une autre possibilité, sur la gauche, en rempant sous le bloc coincé. C'est étroit, faut pas avoir un gros sac, et c'est du rocher sec.

On dépasse un premier relais équipé sur la gauche au bout d'une demi heure puis on continue encore une demi heure  pour s'arrêter finalement sous un bloc (relais sur une vieille sangle autour d'un becquet. Il y avait un bon relais équipé sur pitons 5 m plus haut). 300 m

L2 : on est encordés. Longue pente de neige (50 ° ?), 60 m puis corde tendue (70 m environ). Au milieu je pose un cablé entre-nous pour la forme. Un petit ressaut avant le relais, ( un friend et un piton ), que je place dans une grosse fissure sur la gauche. Lorsque je me mets en tension, le piton lâche ! Je descend d'un mètre (sangle avec boucle vrillée), mais le friend a bien tenu, ouf !  Je refais le relais sur 3 friends avec une sangle nouée cette fois ! (chien échaudé ...) 

L3 : un peu plus haut (5 m) il y avait un bon relais équipé . Encore une pente de neige, corde tendue, 70 m. Relais équipé .

L4 : pente de neige, corde tendue, 70 m. Relais équipé

L5 : pente de neige puis un pas de mixte pour surmonter un bloc coincé. 60 m. Relais équipé

L6 : pente de neige qui se termine par un petit mur en glace fine difficile à brocher (deux broches à moitié plantées). 60 m. Relais équipé. A ce point il reste encore une longueur, au dessus, qui traverse sur la gauche pour rejoindre les pentes de neiges qui vont mener jusqu'à la brêche 2650 m, pour redescendre de l'autre coté. Il reste encore 300 m ! Une cordée de jeunes nous dépasse et continue. Pour nous c'est déjà bien assez. On redescend ! Il est 13 h 30  environ

Descente

3 rappels de 60 m sur relais équipés

70 m de désescalade  dans la pente de neige jusqu'à un relais équipé

1 rappel de 60 m sur ce relais

70 m de désescalade jusqu'à un relais équipé

1 rappel de 60 m sur ce relais

200 m de désescalade

retour aux affaires vers 15h30. Retour à la voiture vers 17 h 30 soit 10 h de voiture à voiture

 

Vue générale du massif

Vue générale du massif

En effeuillant la Marguerite
On approche de la "compagnie des glaces"

On approche de la "compagnie des glaces"

Le départ de la voie. Une cordée nous précède.

Le départ de la voie. Une cordée nous précède.

On s'équipe et on laisse bâtons et raquettes. (altitude 1880 m)

On s'équipe et on laisse bâtons et raquettes. (altitude 1880 m)

La première longueur

La première longueur

Sous le bloc le premier relais

Sous le bloc le premier relais

Roland installe le relais

Roland installe le relais

La troisième longueur

La troisième longueur

La longue série de rappels

La longue série de rappels

Voilà un excellent Week End et une Marguerite avec deux pétales en moins ! Il en reste encore pas mal, on y reviendra !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page